Kénogami /

Centre-ville

Le centre-ville de Kénogami se caractérise de par son architecture anglaise, son urbanisme particulier ainsi que son héritage industriel ouvrier axé sur le papier. En 1911, Sir William Price entreprend la construction d’une usine moderne de pâtes et papiers et l’édification d’une ville de compagnie. Dès lors, la ville de Kénogami se structure et les commerces et institutions financières se diversifient. En 1975, Kénogami fusionne avec Arvida et Jonquière pour devenir le grand Jonquière. En 2001, Kénogami devient un quartier de l’arrondissement de Jonquière suite à la fusion orchestrée par la Ville de Saguenay. Autrefois appelée ville du papier, Kénogami se démarque par son esprit de communauté fort et par la présence de sa papeterie, qui est en opération depuis plus de 100 ans.

Le centre-ville, zone commerciale délimitée en 2007 pour sa forte proportion de commerces, comprend plusieurs axes commerciaux : le boulevard du Royaume, la rue Sainte-Famille, la rue du Roi-Georges, la rue Montcalm et la rue Saint-Hubert. La rue principale est la rue Sainte-Famille, qui traverse le centre-ville d’un bout à l’autre. Le centre-ville compte environ 65 commerces et organismes pour un total d’environ 130 dans tout le secteur Kénogami, incluant le parc industriel. Les commerces sont en majorité des commerces de services, des boutiques et des restaurants. On y retrouve aussi un parc (parc Ball) et un musée, le Centre d’histoire Sir-William-Price. Kénogami se distingue grâce à sa vie de quartier riche et familiale qui façonne l’esprit d’appartenance à l’identité de Kénogami d’il y a 100 ans et d’aujourd’hui.